TWR.SkipTo

Rechercher les noms

Les noms figurant dans notre base de données qui apparaissent dans notre présentation commémorative ont été obtenus grâce à des accords conclus avec les gouvernements ou les organisations des nations participantes. Les listes de ceux qui ont perdu la vie sont loin d’être exhaustives, compte tenu de l’état des archives de chaque nation et du caractère lacunaire, ou dans certains cas de la perte, des documents après 1918.

Le Monde Se Souvient n’a pas droit sur les noms si ce n’est celui de les inclure dans notre présentation commémorative et dans la fonction « Rechercher les noms ».

Jamais auparavant une commémoration n’avait été organisée pour présenter les noms de tous les morts de toutes les nations ayant pris part à la guerre de 1914-1918. Jamais auparavant une commémoration n’avait visé à fournir des renseignements sur chaque personne qui a perdu la vie. Dans les années à venir, nous espérons pouvoir présenter les noms des millions de civils qui ont eux aussi perdu la vie. Pourtant, il est parfois plus difficile de préciser une source des documents civils que celle des documents militaires.

Lors de la recherche des noms, les Observations sur les données fourniront des renseignements sur la source d’où proviennent les noms pour chaque nation et sur l’exhaustivité des archives de cette nation. De nombreux pays continuent à apporter des ajouts ou des corrections. Le Monde Se Souvient sera mis à jour en conséquence.

Les noms canadiens ont été fournis par Anciens Combattants Canada. Si des erreurs ou des omissions sont constatées, veuillez contacter ce service. Leurs listes contiennent les noms des militaires qui sont morts de causes liées à la guerre jusqu’en juin 1922, date après laquelle les décès n’ont pas été officiellement désignés comme des décès par fait de guerre.

Entre les années 1914 et 1918, une grande partie du monde était en guerre. Nous croyons que les noms des morts, quelle que soit leur appartenance nationale, méritent d’être reconnus. Nous continuons à travailler avec différents pays pour établir les listes complètes de leurs morts de guerre et à inviter les pays qui n’y participent pas encore à se joindre à ce mémorial unique.

Je me suis souvent demandé s’il pouvait y avoir de plus puissants défenseurs de la paix sur terre dans les années à venir que cette multitude assemblée de témoins silencieux de la désolation de la guerre.

Le roi George V lors de sa visite, en 1922, d’un cimetière de la Première Guerre mondiale en France.

Votre recherche a produit résultats

Considérations et restrictions des données nationales

Les noms canadiens de ce projet proviennent de la base de données du Mémorial virtuel de guerre du Canada au www.vac-acc.gc.ca et incluent les morts canadiens jusqu’en 1922. Les décès entre 1919 et 1922 sont par suite de blessures reçues à la guerre. 

Pour plus d’information sur les données canadiennes, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Contraintes et Considérations à propos des données du Canada.

Les noms des 74 Australiens tués en 1914 ont été fournis par le Mémorial de guerre australien. Il est intéressant de noter que les noms de 48 autres individus apparaissent aussi dans la liste de commémoration de l’Australie, mais que ce sont les noms de soldats qui ont servi dans des forces du Royaume-Uni ou ailleurs. Leurs noms seront inclus dans la présentation des noms du Royaume-Uni.

Pour plus d’information sur les données australiennes, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Considérations à propos des données de l’Australie.

En construction.

Le musée In Flanders Fields d’Ypres en Belgique a fourni les données sur les morts belges de la PGM. Ypres, en tant que « Ville de Paix », compile une base de données de tous les morts de la PGM en sol belge. Pour plus d’information, visitez www.inflandersfields.be

Les noms provenant de la République tchèque dans la présentation de 2014 ont été fournis par les Archives militaires centrales – Archives d’histoire militaire à Prague. Ils représentent une archive des noms de la PGM qui est en voie de compilation par la République tchèque et sont tirés surtout des fiches carton des soldats décédés, entreposées aux Archives d’histoire militaire. Les soldats tchèques de la PGM combattaient dans l’armée austro-hongroise dont les registres originaux Verlustlisten sont dans le Kriegsarchiv à Vienne qui contient l’information sur les 1 016 200 morts militaires austro-hongroises pendant la Première Guerre mondiale.

Pour plus d’information, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Considérations à propos des données de la République tchèque.

Le Ministère de la Défense de la France a fourni deux bases de données différentes au Monde Se Souvient. Les noms présentés en 2014 sont une compilation de ces deux sources. Les morts militaires de 1915 à 1918 n’ont pas encore été inclus dans notre base de données puisque le travail de compilation se poursuit.

Pour plus d’information à propos de la base de données française, veuillez cliquer ici pour aller à la page Considérations à propos des données françaises.

Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (VdK) Allemagne nous a fourni les noms de 800 165 soldats allemands tués pendant la PGM. Il manque peut-être 700 000 autres noms dans ces données. On estime le nombre officiel de morts militaires allemands de la PGM à 1,8 million.

Pour plus d’information sur les données de l’Allemagne, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Considérations à propos des données de l’Allemagne.

En construction.

 

En construction

to come

En construction.

En construction.

to come

En construction.

En construction.

En construction.

 

Les noms des 33 799 soldats des forces britanniques tués en 1914 ont été fournis par la Commission des Sépultures de guerre du Commonwealth. Il faut se rappeler que bon nombre d’hommes de l’Irlande, du Canada, de l’Australie et autres nations ont aussi servi dans les forces britanniques. Leurs dossiers militaires sont donc au Royaume-Uni et leurs noms apparaîtront dans la présentation britannique. 

Pour plus d’information sur les données du Royaume-Uni, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Considérations à propos des données du Royaume-Uni.

Les données concernant les noms américains ont été fournies par le NWWIM&M, à Kansas City au Missouri. Elles rassemblent l’information de diverses bases de données d’archives, répertoriant les décès attribuables à la 1ere GM par États, de même que d’autres sources. En l’absence d’une base de données nationale complète, le NWWIM&M souhaite créer une base de données exhaustive qui comprend l’ensemble des noms du personnel militaire et des civils américains qui ont été tués ou qui sont morts durant la 1 ere GM.

Les noms des 7 380 soldats de l’Armée indienne britannique tués en 1914 ont été fournis par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. Il faut se rappeler que ces hommes venaient de l’Inde avant sa partition en 1947. Dès lors, les noms présentés de l’Armée indienne britannique proviennent de trois nations contemporaines soit l’Inde, le Pakistan et le Bangladesh.

Pour plus d’information sur les données de l’Armée indienne britannique, cliquez ici pour être redirigé vers la page complète Considérations sur les données de l’Armée indienne britannique.

Les noms des membres du Corps de travailleurs chinois qui ont été tués sous le commandement des autorités britanniques ont été obtenus grâce à l’aide du Commonwealth War Graves Commission. Le Monde se souvient espère que le Ministère des Armées de la France sera en mesure de fournir les noms de ceux qui ont été tués sous le commandement des autorités françaises.

En construction.